Pour la 5e édition du Festival tout’ tout court, nous lançons un appel à tous pour trouver les meilleures courtes pièces francophones inédites. Alors si votre clavier a envie de nous séduire, c’est ici que vous trouverez tous les détails ! Pour que votre projet soit retenu, en plus de sa qualité intrinsèque, il doit « fitter » avec nos paramètres donc : prenez le temps de lire ce document jusqu’au bout.

C’est quoi le Festival tout’ tout court ?
Le Festival tout’ tout court est un dérivé inspiré des soirées théâtre tout court qui ont existé pendant 10 ans. Comme son nom le sous-entend, le Festival s’intéresse à tout… du moins tout ce qui peut se passer sur une scène : il comprend une programmation de plusieurs volets de courtes performances scéniques, dont le volet payant Pour faire une histoire courte présenté dans la salle principale de la Maison de la culture Maisonneuve et les volets gratuits dans différents lieux de l’arrondissement Mercier-Hochelaga-Maisonneuve.

Qui peut proposer un texte ?
Il est possible de soumettre votre texte dans l’une ou l’autre de ces catégories d’auteurs :
1) artiste professionnel
2) citoyen montréalais
3) étudiant
Le concours est ouvert à tous : nous choisissons selon nos coups de cœur et nos envies… Et nous, c’est l’équipe du festival dirigée par notre directrice générale et artistique Véronick Raymond, appuyée par d’autres professionnels du milieu.

Pourquoi la catégorie « citoyens » est-elle ouverte aux Montréalais seulement ?
Le Festival a des moyens financiers très limités et presque tout le travail s’y fait bénévolement. Nous avons donc fait des choix à la taille de nos moyens et profitons de cette catégorie pour célébrer notre enracinement communautaire dans la métropole. Un jour, qui sait, si nous trouvons des sources de financement plus importantes, nous pourrons rémunérer notre équipe et avoir plus de temps pour lire des courtes de partout!

Quand le texte sera-t-il présenté au public ?
Entre le 7 et le 17 octobre 2020, à la Maison de la culture de Maisonneuve ou dans un des lieux satellites du #fttc. Par contre, certains textes peuvent être conservés pour une édition ultérieure ou poursuivre leur développement dans notre incubateur de développement.

Le fttc a plusieurs volets, qu’est-ce que ça veut dire ?
Le #fttc propose une programmation payante et gratuite où suivant les volets les textes seront présentés en version mise en scène ou en mise en lecture, et présentés devant public une ou plusieurs fois. C’est la direction artistique du festival qui choisit dans quel volet chaque texte est programmé.

Peut-on vous filer un pot de vin ?
Il y a effectivement moyen de nous influencer facilement et sans dépenser le moindre sou en nous présentant une œuvre de qualité riche de diversité! Qu’il s’agisse d’une œuvre écrite ou dirigée ou interprétée par une femme, un membre du 3e âge, une personne non-binaire, qui vit avec un corps différent, qui n’est pas neurotypique, qui n’est pas caucasien, une personne issue de l’immigration ou des Premières Nations …peu importe vous gagnez des points « chouchou » parce qu’on croit fermement que nos scènes devraient être représentatives de la grande diversité du monde que nous partageons.

Quels sont les paramètres de durée ?
Votre pièce doit être d’une durée maximale autour de 10 minutes (les œuvres plus longues ne seront pas lues, plate de même!). Le meilleur moyen de connaître la durée de votre courte, c’est de la lire à haute voix en vous chronométrant… mais si vous voulez une référence-à-peu-près, comptez une minute par page de texte dialogué, en utilisant le format Celtx. Pour les monologues touffus, quatre pages gros max.

Quel(s) genre(s) de courtes cherchez-vous ?
Nous désirons recevoir de textes de tous les genres – opéra, marionnettes, comédie musicale, tragédie, comédie, théâtre physique, danse, monologue, slam, spoken word etc. – pourvu que la scénographie soit minimaliste (les salles sont presque toutes intimes, c’est aussi simple que ça!). Nous souhaitons également recevoir des courtes destinées au jeune public, oui, oui, les plus jeunes aussi ont le droit d’avoir du fun!

Peut-on vous proposer une traduction?
Oui, en fournissant à la fois le texte original et la traduction. Idéalement, il faut nous préciser les droits exigés par l’auteur, ainsi que les droits de traduction si vous n’êtes pas celui/celle qui a réalisé le passage d’une langue à l’autre. Sachez également que nous programmons rarement plus d’une traduction par édition, compte tenu des coûts importants liés à leur présentation publique.

Peut-on vous proposer un texte d’un auteur établi (tsé, quelqu’un qui est ni ton chum, ni ton coloc)?
Oui, mais tout comme pour les traductions, il est tout à votre avantage de nous indiquer dès le dépôt du projet le montant par représentation exigé par l’auteur. Nous en programmons rarement, faute de budget.

Peut-on vous proposer un texte en anglais? J’ai entendu dire qu’il y a un volet bilingue…
Officiellement, non… mais officieusement, on peut en lire quelques-uns! Nous avons un volet bilingue, mais les textes québécois qui y sont joués en anglais sont des traductions de la langue de Molière à la langue de Shakespeare, alors que les textes en anglais sont sélectionnés parmi les finalistes d’un festival partenaire de New York. Cependant, ce volet est appelé à se développer et nous espérons bientôt programmer également des courtes pièces québécoises anglophones. Et en 2019, nous avons pour la première fois reçu un texte québécois en anglais et encouragé l’auteur à le traduire en français… et au final il a été programmé dans le volet payant.

Êtes-vous ouvert aux formes hybrides, aux écritures scéniques, aux pièces sans texte?
Oui, absolument! Cependant, assurez-vous de bien nous décrire votre projet pour qu’on puisse le comprendre, le voir, l’entendre dans notre tête et pour qu’on puisse en évaluer la pertinence dans notre contexte de production minimaliste.

Y’a-t-il un thème ou une contrainte?
Oui. Nous vous invitons à vous laisser inspirer par le thème DÉCOUVRIR. Nous avons hâte de vous lire !

Y’a-t-il des sujets tabous?
Pas tabou… non. Mais usés, ouais! Vous perdrez assurément des points « chouchou » si votre texte est truffé d’inside de théâtre; on l’a vu à répétition ce scénario et on s’adresse au grand public, pas aux chums du milieu…

Prenez-vous des scènes? des sketches? des numéros?
Non et renon. Seulement des pièces complètes, mais courtes. Ce n’est pas nécessaire que ce soit une structure dramatique traditionnelle, mais faut que ça s’apparente à un texte dramaturgique avec conflit et résolution.

Puis-je proposer un texte qui a déjà été joué dans un autre événement?
Vous pouvez nous le proposer, mais vous devez nous en avertir. Nous privilégions les nouveaux textes, mais il nous arrive d’accepter des textes déjà présentés dans le cas d’une lecture publique.

Faque, je fais comment pour vous envoyer mon chef-d’œuvre?
Pour qu’on considère votre proposition, nous devons recevoir un texte avec pages numérotées dans notre système de dépôt de textes en ligne d’ici le 2 mars 2020 (pas par courriel, pas par Facebook, pas à nos adresses perso, pas par drone, svp !!!). C’est essentiel pour que nous arrivions à ne pas perdre vos textes (on reçoit des dizaines et des dizaines de textes, et on est une petite équipe à faire ça le soir, la nuit et les fins de semaine… bref, aidez-nous à ne pas y perdre le peu de santé mentale qu’il nous reste).

En nous soumettant votre texte, vous acceptez que votre pièce puisse être lue en privé dans le cadre de nos rencontres entre artistes (entendre les propositions à haute voix bonifie notre processus de sélection). Vous devez aussi savoir (et accepter encore!) qu’advenant la production de votre pièce, vous aurez un cachet famélique digne de toute bonne production en autogestion (heureusement qu’on a du fun, parce que c’est pas payant!).

Et ça va vous prendre combien de temps pour prendre une décision?
Les réponses – positives et négatives – peuvent prendre beaucoup de temps. Nous devons lire, apprécier et noter des dizaines de courtes pièces, en plus de retourner lire des pièces en réserve des appels de textes antérieurs et du pipeline, voir à la cohérence et à la diversité des éditions… mais les auteurs-autrices retenu(e)s sont avisé(e)s au plus tard 1er mai 2020.

Une fois ma pièce programmée, que se passera-t-il?
1. Nous vous informerons du volet dans lequel votre texte sera programmé.
2. Nous discuterons ensemble de l’équipe de professionnels (metteur en scène, acteurs) à qui confier votre texte (votre propre équipe ou une équipe proposée par le #fttc).
3. Vous vous engagerez à participer à deux rencontres entre auteurs (avec ou sans votre distribution) dans les semaines précédant la première représentation et à une générale hors salle (avec distribution, accessoires, trame sonore) quelques jours avant l’entrée en salle.
4. Puis, vous entrerez en salle et vous verrez votre pièce acclamée par le public! 🙂
5. Et environ deux mois après la dernière représentation, s’il reste de l’argent, vous encaisserez un mini-mini chèque de cachet, du genre qui nous permet de maintenir notre réputation d’artissssses cassés.

Si vous vous êtes rendu ici, vous avez deux choix :
- Déposer votre texte dans notre système en cliquant sur ce lien : entrez comme « invité »
ou
- Fuir!

Vous avez une question sur notre appel de textes et vous n’avez pas trouvé la réponse ci-dessus :
Écrivez-nous à info@touttoutcourt.com
www.touttcourt.com
Suivez-nous sur Facebook et sur Instagram

 

Vous pouvez télécharger cet appel de textes en format pdf ici